Thérapies et prise en charge

Ci- dessous, une présentation des thérapies que je mets en pratique dans la prise en charge.  Elles s'inscrivent toutes dans le champ des thérapies brèves. Leur efficacité n'est plus à démontrer et c'est bien ce à quoi vous et moi aspirons.

Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle (TERV)

Plus de 12 millions de Français souffrent de troubles anxieux et de phobies. La Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle (TERV) amène les patients à se confronter graduellement à l’objet de leur stress de manière progressive, tout en étant en sécurité dans le cabinet du psychologue. Coiffé du casque de réalité virtuelle et accompagné de son thérapeute, le patient est exposé par paliers à l’environnement anxiogène. Plusieurs modules de phobies édités par C2Care permettent une immersion totale et une répétition des scènes à l’infini, pour une désensibilisation progressive et durable.

 

Muni d'un casque, la personne, en fonction de la nature de ses phobies va entrer progressivement dans des mondes virtuels conçus à cet effet. Le psychologue suit attentivement les actions de la personne , le questionne, lui demande de verbaliser ses émotions, d'évaluer son degré d'anxiété.

 

La progression se fait au rythme de la personne. Plusieurs niveaux pour un même module sont conçus. Dès lors que la personne se sent prête et que son anxiété diminue considérablement au niveau 1,  elle passera au niveau 2  et ainsi suite jusqu'à atteindre le niveau le plus élevé.

Phobies traitées par la TERV au sein du cabinet :

Acrophobie : Peur des hauteurs, des lieux élevés, souvent accompagnée de vertiges

Agoraphobie : Peur des espaces libres et des lieux publics.

Arachnophobie : Peur des araignées.

Aviophobie : Peur de l'avion

Claustrophobie : Phobie des lieux clos, angoisse d'être enfermé.

Glossophobie :  Peur de parler en public

Ochlophobie :  Peur des foules.

Amaxophobie : Peur de la conduite automobile

Ailurophobie : Peur des chats

Cynophobie : Peur des chiens

Ornithophobie : Peur des oiseaux

Benelophobie : Peur des aiguilles

Troubles du Comportement alimentaire

Addictions : Tabac et alcool

 

15 Modules de relaxation sont également proposés.

 

D'autres modules phobies viendront compléter la liste au fur et à mesure.

Thérapie brève

La thérapie brève se réfère à plusieurs modèles théoriques (psychanalytique, systémique, behavioriste, humaniste, etc...). Je me réfère dans ma pratique à la « thérapie brève centrée sur la solution » (TBCS). Mais pratiquer une telle thérapie n'est pas synonyme d'aller le plus vite possible et d’écourter mes séances, ce qui est voué à l'échec. C’est le repérage des ressources existantes chez la personne mobilisables très rapidement qui confère à ce type de thérapie le qualificatif de brève.

 

Cette technique met l'accent sur les circonstances présentes et futures et sur les expériences passées. Le thérapeute va aider la personne à identifier un moment dans sa vie où le problème actuel (pour lequel elle consulte) était présent, à identifier quels éléments, quels facteurs étaient alors présents et quelles solutions ont été mises en oeuvre ou auraient pu être mises en place à ce moment.

 

Par un processus de boucle rétroactive, le thérapeute encourage alors la personne à imaginer l'avenir tel qu’elle le souhaite. Le thérapeute va amener la personne à développer une vision différente de son avenir, et ensuite à repérer  quelles sont les compétences, les ressources et les capacités que la personne possède et  qui peuvent être améliorées, mobilisées rapidement  en vue d'atteindre le résultat souhaité.

Le champ d’application de la thérapie brève centrée sur la solution est vaste et s’inscrit parfaitement dans des consultations individuelles, de couples, familiales, de groupe. Elle peut concerner :

  • Les phobies

  • Les crises de panique

  • Angoisse, anxiété

  • Les troubles obsessionnels compulsifs légers

  • Les problèmes de gestion des émotions

  • Le manque de confiance en soi, d’affirmation, dépression

  • Les troubles alimentaires

  • Les problèmes relationnels

  • Les traumatismes légers

  • Les problèmes de blocages

  • Les problèmes liés à la souffrance au travail

  • …..

 

 

 

Thérapie Cognitivo-comportementale

La Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est souvent pratiquée pour de nombreux types de problèmes émotionnels, comportementaux et psychiatriques.

Un des points forts de la TCC est qu'elle vise non seulement à aider la personne à surmonter les symptômes qu’elle vit actuellement, à identifier les pensées, les émotions, les comportements polluants, perturbateurs, mais elle vise également à lui enseigner de nouvelles compétences et stratégies, plus éfficaces qu’elle pourra appliquer par la suite. Elle met l'accent sur le « ici et maintenant ».

 

Comme son nom l'indique, la TCC implique  à la fois «la thérapie cognitive» et «la thérapie comportementale». La thérapie cognitive se concentre sur la façon de penser d'un individu, la façon dont il traite les informations de son environnement, les stimuli, tandis que la thérapie comportementale se penche sur les actions associées à ces informations. Combinées, ces deux approches fournissent alors une méthode très puissante pour aider la personne à surmonter un large éventail de problèmes affectifs et comportementaux.

 

C’est une thérapie structurée, ce qui sous-entend une collaboration étroite entre la personne et le thérapeute. La personne est totalement impliquée dans la planification et la conduite  de sa prise en charge.

 

Les TCC ont démontré leur éfficacité avec des personnes qui connaissent les problèmes suivants:

  • Trouble Anxieux Généralisé

  • Trouble Panique

  • Trouble obsessionnel compulsif

  • Phobies

  • Addictions

  • Troubles de la personnalité 

  • Trouble de stress post-traumatique

  • Dépression

  • Troubles de l'alimentation

  • Troubles somatiques

  • Dysfonction sexuelle

  • Troubles relationnels

  • Troubles de l'humeur

  • Troubles anxieux

  • ….

 

Thérapie de couple

Bien souvent, les problématiques de couple sont les conséquences d'un dialogue perdu, d'une communication inexistante, de malentendus, de demandes non exprimées, de conflits larvés, d'une incompréhension des attentes de l'autre.  La nature des problèmes varie énormément, chaque couple est différent et le besoin de consulter est souvent lié à une frustration, à une déception qui s'est inscrite dans l'histoire du couple au fil du temps et qui laisse entrevoir l'existence d’autres significations sous-jacentes au conflit.

 

Cette thérapie a pour objectif d’aider le couple qui n’arrive plus à résoudre efficacement problèmes et conflits, à mieux comprendre le fonctionnement de leur relation, à prendre conscience des attentes de chacun, à gagner une meilleure compréhension mutuelle. 

 

Il s’agit d’accompagner le couple dans le rétablissement d’une communication perdue qui lui permettra de résoudre leurs propres questions pendant et après la thérapie. Tout au long du processus thérapeutique, le thérapeute va aider les deux partenaires à percevoir la relation d'une manière différente et partagée.

 

Bien que la pratique de la thérapie de couple puisse varier en fonction de l'orientation théorique du thérapeute, toute thérapie de couple tend à impliquer les éléments généraux suivants:

  • Modifier les perceptions respectives que le couple se fait de la relation.

 

 

  • Modifier le comportement dysfonctionnel, par l’identification des comportements  et  de la manière dont les partenaires se comportent effectivement entre eux.

 

  • Diminuer l'évitement affectif, en aidant chacun à exprimer ses émotions, ses pensées, ses sentiments intimes.

 

  • Améliorer la communication, en faisant tomber les barrières qui empêchent le partenaire de vous voir comme vous êtes vraiment, en exprimant ce que chacun ressent et en comprenant comment l'autre personne se sent.

 

  • S’appuyer sur les forces du couple en soulignant les points forts de la relation. 

Thérapie familiale

La thérapie familiale est une thérapie basée sur la notion de système. La famille est en quelque sorte un système social unique avec sa propre structure et ses propres modèles de communication. Ces modèles sont déterminés par de nombreux facteurs, comme les croyances et les valeurs des parents, les personnalités de tous les membres de la famille et l'influence de la famille étendue (des grands-parents, des tantes et des oncles). En fonction de ces variables, chaque membre de la famille développe alors sa propre personnalité unique et affecte tous ses membres.

 

La thérapie familiale est une psychothérapie dont l’objectif est d’aider les membres d’une famille à identifier, à comprendre, à surpasser les conflits et à rétablir la communication.

 

La thérapie familiale s’inscrit souvent sur du court terme. Elle inclut tous les membres de la famille et parfois quelques membres seulement pendant la thérapie.

 

La thérapie familiale vise à évaluer la capacité de la famille à résoudre des problèmes, la manière dont celle-ci gère les émotions, à explorer les rôles familiaux, les règles et les modèles de comportement pour identifier les éléments qui contribuent et génèrent le ou les conflits - et les méthodes employées pour les résoudre.

 

Globalement, il s'agit d'identifier les forces et les faiblesses de la famille.

 

La thérapie familiale débouche sur d'excellents résultats et peut concerner :

  • les disputes régulières des parents

  • le manque de communication,

  • la crise d'adolescence d'un enfant...

  • la relation fratrie

  • le deuil,

  • la séparation,

  • la maladie grave d'un membre de la famille

  • la toxicomanie d'un jeune

  • ….

 

Psychodrame

Le psychodrame est une thérapie active et créative qui utilise l’approche théâtrale pour mettre en scène une problématique personnelle. Elle vise à explorer les dimensions individuelles par le biais de cette activité. Il est destiné à donner un espace ouvert d’échanges pour la découverte et l'exploration des conflits et des dysfonctionnements internes et externes par le jeu. En endossant un rôle, les protagonistes se découvrent d’autres compétences et peuvent ainsi adopter les comportements appropriés pour entamer des changements positifs et efficaces. Cette méthode de thérapie stimule toutes les personnes impliquées, spectateurs également.

 

En s’appuyant sur la dynamique de groupe, les jeux de rôle et les diverses techniques situationnelles, cette thérapie apporte aux membres du groupe une meilleure perception et compréhension de leurs propres expériences, de leurs conflits émotionnels internes. Le psychodrame aide ainsi à développer le bien-être émotionnel et physique, construit et renforce les compétences cognitives, comportementales et affectives.

 

Un des principaux objectifs du psychodrame est de créer un effet de catharsis : c’est-à-dire permettre une libération émotionnelle, libérer la spontanéité de nos propres émotions d'une manière active, ludique, créative et productive. Le psychodrame vise en outre à faire émerger l’intuition créatrice dans la relation et dans la façon dont le passé affecte le présent. Ce processus facilite la création de nouvelles façons d'être. Le but est de se libérer de scripts ou de stéréotypes et d'acquérir une nouvelle perspective sur la vie.

 

Cette thérapie est indiquée pour :

  • les troubles du comportement

  • les troubles dépressifs

  • les troubles bipolaires

  • les troubles somatiques

  • les phobies

  • les troubles de l'alimentation

  • les troubles obsessionnels compulsifs

  • les inhibitions

  • les problèmes relationnels et de communication

  • la gestion des émotions

  • les addictions

  • …..

Groupe de parole

La thérapie de groupe c’est une rencontre de personnes souhaitant écouter, partager, échanger sur une problématique commune, et surtout puiser au sein du groupe les solutions possibles pour y faire face. Certains  groupes se réunissent  sur des problèmes comme la dépression, l’obésité, le trouble panique, les phobies, l’anxiété sociale, le burn out, le harcèlement... D'autres peuvent être axés sur l'amélioration des habiletés sociales, la colère, la timidité, la solitude, la faible estime de soi, l’affirmation de soi, la prise de parole...

 

Par les nombreux échanges verbaux, ces rencontres sont une source précieuse pour un réel soutien, soutien bien différent, plus constructif  que  l'auto-analyse ou le soutien de groupes informels.  Le groupe n’est pas une simple réunion ou regroupement de personnes « discutant » d’un sujet commun. Ce n’est pas non plus une « conversation autour d’un café». Les nombreuses interactions qui s’y créent  font du groupe un puissant vecteur pour son développement personnel, pour contribuer à amorcer un réel changement, à adopter une autre vision de votre propre expérience, de votre problématique. Parce que les membres du groupe ont des personnalités différentes, que chacun a sa propre perception, ressenti, vécu de la problématique en question, en  découvrant comment les autres abordent le même problème, vous découvrirez toute une gamme de stratégies pour faire face à vos propres préoccupations.

 

Ainsi, par le partage de sa propre expérience, des mécanismes inconscients font surface. Tout l’art et le travail du thérapeute ici est de repérer ces mécanismes, de les réinjecter au sein du groupe pour qu’il s’en approprie et que cela fasse écho à chacun des membres du groupe. C’est cette dissonance, c’est-à-dire, l'écart entre sa propre vision du problème que l'on croit unique, et l’existence  d’autres  possibles,  qui permet à  chacun de se décentrer de sa propre perception, de sa propore croyance et de pouvoir ainsi entrevoir une issue bien plus positive et favorable.

 

Ainsi, le groupe peut avoir une visée thérapeutique et/ou de développement personnel. Le choix des thématiques est donc vaste et sont généralement choisies par le thérapeute.

 

 

Please reload

N° ADELI : 579303736

N° Siret : 50918229100021

Mentions légales

  • Facebook Social Icon

© copyright 2016 www.psytragno-metz.com